LA DÉCLARATION INTERINSIGNIORES analyse et prospectives À PARTIR DE LA PENSÉE DE HANS URS VON BALTHASAR/MARGO GRAVEL-PROVENCHER
 
 
 
TABLE DES MATIÈRES
(pagination du volume, 20-06-2010)
 
  La Déclaration Inter Insigniores.
Analyse et prospectives à partir de la pensée de Hans Urs von Balthasar
 
 
 
AVANT-PROPOS  
 
PRÉSENTATION  
 
INTRODUCTION
 
Titre et objectif ………………………………………………………………………………     14
Le choix de l’auteur …………………………………………………………  …………            15
La problématique ……………………………………………………………...……………       16
La contextualité et ses limites …………..…………………………………….……………        17
Hypothèse de recherche ……………………………………………………………………        18
Méthodologie ……………………………………………………………………..………….     19
Plan de la recherche ……………………………………………………………….……….        20
Remarques ………………………………………………………………………….………. .    24
 
PARTIE I: Prolégomènes à l’étude d’Inter Insigniores.
 
PREMIER CHAPITRE : Doctrine sociale de l’Église et dignité de la femme
 
1.1 : Mater et Magistra……………………………….........................................……….…….    27
    1.1.1 : la contextualité conciliaire et les difficultés dans le monde….....……….………    28
    1.1.2 : l’interrelation entre la filiation et la providence maternelle..…………...……….    28
    1.1.3 : la possible réforme ecclésiale ...…………….………. ...……….……………….    29
         1.1.4 : la dignité intégrale de la personne humaine …....……….………. ..……….……   30
1.2 : Pacem in Terris : la question des Droits humains ……..……...…………………...……    31
1.3 : Gaudium et Spes : dignité spirituelle de la femme et de la communauté humaine  ……     34
1.4 : Les interventions des Conférences épiscopales au Concile Vatican II ………………….   36
    1.4.1 : de la théorie à la pratique : des femmes auditrices au Concile Vatican II                36
    1.4.2 : les interventions des évêques en faveur de l’intégration des femmes ….....……    37
    1.4.3 : l’intégration de Marie au chapitre VIII de Lumen Gentium …...……………..       40
    1.4.4 : les nouvelles interventions par l’épiscopat …...……………...……. …………...    42
 
 
DEUXIÈME CHAPITRE : Marie et Marie de Magdala et le ministère sacerdotal        
    
2.1: L’identité du prêtre et le charisme de Marie………………………………........................   46
2.2 : Le "document de travail" sur le ministère sacerdotal présenté au Synode des évêques        47
    2.2.1 : l’introduction ………….…………………………………………………………   48
    2.2.2 : la condition sacerdotale ………………………………………………………….   49
    2.2.3 : les racines théologiques de la crise identitaire sacerdotale …………..………….   49
        2.2.3.1 : les nouveaux rapports clercs-laïcs et le nouveau pastorat féminin …. …    49
        2.2.3.2 : le sacerdoce baptismal et l’ontologie du ministère sacerdotal …………     50
        2.2.3.2.1 :l sacerdoce baptismal et intégration au sacerdoce du Christ  ……….        50
        2.2.3.2.2 : l’ontologie : le nécessaire et le contingent  …….…………………          51
    2.2.4 : l’Église, peuple de Dieu tout entier sacerdotal  …………………………………    53
    2.2.5: la dimension eschatologique trinitaire du sacerdoce du Christ ………..………...    53
        2.2.5.1 : la dimension eschatologique comme accomplissement et dépassement      54
        2.2.5.2 : le sens eschatologique du nouveau ministère sacerdotal ………….       .    55
        2.2.5.2.1 : le sacerdoce du Christ selon la Nouvelle Alliance …………………..      55
        2.2.5.2.2 : le sacerdoce unifié selon la Lettre aux Hébreux …………………….      56
    2.2.6 : la dimension eschatologique du nouveau ministère sacerdotal………………         59
    2.2.7: l’aspect charismatique des nouveaux ministères selon la Nouvelle Alliance            60
    2.2.8: l’intégration de Marie et de Marie de Magdala …………………………………     61
        2.2.8.1 Marie selon dans Lumen Gentium ……………………………………         61
        2.2.8.2 : Marie de Magdala (ministère sacerdotal/spiritualité du prêtre) …..…….    63
    2.2.9 : les perspectives d’avenir ………………………………………………………      64
2.3 : Interventions au Synode des évêques et demande de nouveaux ministères féminins….      71
    2.3.1 : la Congrégation des Supérieurs généraux ……………………..………………      65
    2.3.2 : les Conférences épiscopales mondiales ……………………………………….       66
        2.3.2.1: la Conférence épiscopale néerlandaise : la réouverture des dogmes             67
        2.3.2.2: la Conférence épiscopale française : le célibat ………………………..       67
        2.3.2.3: l’acceptation synodale de la proposition canadienne ………………….      68
    2.3.3 :la réception synodale de la proposition de l’épiscopat canadien ………..………    71
    2.3.4 : la réponse papale au voeu synodal …………………………………………….      71
    2.3.5 : le vote de l’Assemblée synodale sur le célibat ……………………………….…    71
2 .4 : la Commission Pontificale sur la Femme dans l’Église et la société ……. …………….   72
    2.4.1 : les réflexions théologiques de l’épiscopat américain …………………………..     74
    2.4.2 : La Commission d’étude sur la femme dans la société et dans l’Église …………    75
    2.4.2.1 : annonce de la Commission :point de départ et plan de travail ……………….     76
    2.4.2.2 : exclusion d’une étude sur le ministère ordonné féminin ……………...………    76
    2.4.3: la participation de Mlle Rie Vendrick à la Commission pontificale ….................    78
        2.4.3.1 : I. de la Potterie et Karl Rahner …………..................................................   79
        2.4.3.2 : la place de la femme dans l’Église (Hamel, le Guillou , Congar) ……        80
        2.4.3.3 : dialogue entre le père Karl Rahner et le Dr Martin L. Bogdahn ….........     81
    2.4.4: les conclusions et les recommandations de la Commission……………..………     81
 
 
TROISIÈME CHAPITRE: Marie comme prémisse de l’oeuvre commune
 
3.1: Marie (Adrienne von Speyr)............................................................................    .................. 89
3.2: Marie et les personnes théologiques, la réponse de la femme (Hans Urs von Balthasar) .    92
 
 
 
PARTIE II : La mission ecclésiale de la femme selon la trilogiebalthasarienne
 
QUATRIÈME CHAPITRE : L’unité organique de la révélation biblique comme fondemen de l’esthétique théologique selon la Gloire et la Croix    
          
4.1 : Les aspects esthétiques de la révélation biblique : gloire divine (kabôd, doxa)........          101
4.1.1 : l’évidence subjective de l’expérience de foi (connaissance théologique) …………….. 103
4.1.1.1 : entendre la Parole à la lumière de la foi ………………...…....................................... 104
4.1.1.2 : la tradition des penseurs grecs : philosophie, mystique, révélation biblique  …….     105
4.1.1.3 : l’évidence subjective, une théologie inductive ……………….................................... 106
4.1.1 4 : l’évidence subjective : le voir de la foi comme ouverture à la raison ………………. 108
4.1.2 : l’évidence objective de l’expérience de foi …………. ………...................................... 109
4.1.2.1 : le témoignage oculaire (évidence subjective) et la foi ecclésiale (évidence objective. 110
4.1.2.2 : au carrefour balthasarien des routes : l’évidence subjective et l’évidence objective    112
4.1.2.3 : le magistère et la théologie : l’unique nécessaire chez Marie de Béthanie ……….     114
4.2 : Douze auteurs reconnus pour leurs intuitions théologiques : d’Irenée à  Péguy ………..  114
4.2.1 : la dimension trinitaire christologique chez Irénée………………………......................  116
4.2.2 : l’esthétique augustinienne : le bien, le vrai, le beau ………..........................................  117
4.2.3 : Denys et la théologie mystique (symbolique et spirituelle) …………………………..  118
4.2.4 : l’intuition théologique anselmienne : ascendante et descendante …………………...... 118
4.2.5 : Bonaventure et la théologie sponsale christologique : « époux-épouse » …..............   . 119
4.2.6 : l’éternel féminin dantien, une théologie laïque : de sainte Lucie à Marie ……………   120
4.2.7 : l’esthétique théologique sanjuaniste ............................................................................... 121
4.2.8 : Pascal, une figure de proue de l’esthétique théologique …………................................ 123
4.2.9 : le don de prophétie, fondement de l’esthétique théologique hamanienne …………….. 123
4.2.10 : Soloviev et la méthode d’intégration : l’éternel féminin …………………………….  124
4.2.11 : le oui humain, et le oui unifié du Rédempteur chez Hopkins ………………………..  125
4.2.12: le christianisme, accomplissement de l’Antiquité et d’Israël : Péguy le meilleurr représentant de l’esthétique théologique ……………………………..………………. 126
4.3 : Métaphysique et esthétique théologique …………………...……………………………. 128
4.3.1: Les Fondations et le principe unifié de la Sophia, sagesse divine ………… ………….. 128
4.3.1.1: le mythe : le dieu "personnel" et la "mission" du poète ………………….   ………… 129
4.3.1.2: la tragédie et la charis grec : l’accueil de l’étranger …………………………………..130
4.3.1.3: le passage du mythe et de la tragédie à la Sophia, sagesse divine ……………..…….. 131
4.3.1.3.1 : le passage du mythe à la philosophie ……………………………………………… 131
4.3.1.3.2 : la philosophie platonicienne : le savoir comme acte de réflexion ………………… 132
4.3.1.3.3 : la sagesse platonicienne …………………………………………………………… 134
4.3.1.3.4 : la religion, "essai" de synthèse entre la philosophie et le mythe ………………….. 135
4.3.1.3.5 : Virgile et Plotin et l’amour éternel de Béatrice.. ………………………………….. 136
4.3.2 : Les Constructions et la métaphysique des saintes: du Moyen Age à l’ère moderne       137
4.3.2.1 : l’a priori théologique de l’Antiquité : la déesse Physis, la Noys féminine, le Nous platonicien  138
4.3.2.1.1 : l’esthétique de la raison transcendantale …………………………………..……     139
4.3.2.1.2 : l’a priori de l’antiquité et l’élévation du theion selon la pensée thomiste ………… 140
4.3.2.1.3 : l’esse et l’essentia : Dieu cause efficiente, exemplaire et finale ………………….   141
4.3.2.1.4 : la métaphysique des saints et des saintes et l’abandon, une attitude féminine.......... 142
4.3.3 : Les Héritages, fin de l’étude des fondements humains comme expérience totale de la
           « gloire » divine ……………………………………………………………………….. 145
4.3.3.1 : l’esthétique de la raison transcendantale : le Tout Autre (théologie chrétienne)
              et le Non Autre (philosophie) …………………………………………...................... 145
4.3.3.1.1 : la foi et la raison, l’analogia entis chez Nicolas De Cuse ………………………… 145
4.3.3.1.2 : le Non-Autre et l’expérience de la pensée métaphysique ………………………… 146
4.3.3.1.3 : les Temps Modernes : l’esthétique de la raison transcendantale …………………  147
4.3.3.2 : la métaphysique de l’esprit et sa valeur chrétienne …………………………………. 148
4.3.3.2.1 : la philosophie moderne et l’esprit cartésien ……………………………………..... 148
4.3.3.2.2 : l’identité d’intuition et d’expression : la connaissance intuitive est expressive  …. 149
4.3.3.2.3 : la valeur d’intégration : appel personnel et pensée créatrice ……………………..  150
4.4 : La révélation biblique: doxa grecque et kabôd hébraïque ………..................................... 151
4.4.1: La première Alliance et le thème de la gloire de Dieu : le Tout Autre et le Non Autre   152
4.4.1.1 : la révélation divine, une théologie de l’expérience ………………............................. 153
4.4.1.2 : la rencontre avec la gloire, caractère formel de l’Écriture ……………………………153
4.4.1.3 : la révélation de Dieu à l’Humanité, sens véritable de la mission …………………… 154
4.4.1.4 : les grands thèmes de l’esthétique biblique : kabod-δόξα …………………………… 155
4.4.1.5 : la perspective oecuménique du thème biblique de la gloire ………………………… 156
4.4.2 : La nouvelle Alliance et la révélation de la gloire divine, une théologie ouverte ……... 157
4.4.2.1 : la gloire divine révélée en Jésus-Christ : une ouverture à l’inédit …………….……. 158
4.4.2.2 : la convenance théologique, une méthode inductive : théologie symbolique grecque
              et théologie occidentale ……………………………………………………………. . 159
4.4.2.3 : la beauté transcendantale et la dimension trinitaire eschatologique ……………… ..  160
4.4.2.4 : l’accomplissement comme point de départ de l’anthropologie biblique ……………  161
4.4.2.5 : l’immanence des doctrines de la perception et du ravissement ……………………..  162
4.4.2.6 : le mariage symbole de l’amour de Dieu envers les humains ……………………….   163
 
CINQUIÈME CHAPITRE : "Constellation christologique" des personnes théologiques/ Dramatique divine
 
 5.1 : Les prolégomènes à la dramatique divine
5.1.1 : l’acteur, un prédicateur laïc ………………………………...........................................  177
5.1.2 : l’entrée en scène de la théologienne, une théologie en acte ………… .......................... 177
5.1.3 : les tendances théologiques ……………………………...……....................................... 178
5.1.3.1 : la dimension événementielle …………………..………….......................................... 179
5.1.3.2 : la dimension historique ………………………...…………......................................... 180
5.1.3.3 : la dimension orthopraxique …………………..……………....................................... 181
5.1.3.4 : la dimension dialogale …………………….……………….......................................  182
5.1.3.5 : la dimension politique …………………….………………........................................ 182
5.1.3.6 : la dimension futuriste ………………………………………...................................... 183
5.1.3.7 : la dimension fonctionnelle ……………………….………….....................................  185
5.1.3.8 : le rôle  …………………………………………………….......................................... 185
5.1.3.9 : la liberté et le mal ………………………………………………................................ 186
5.2 : Les personnes du drame : homme et femme "en" Dieu ………..………………………..  187
5.2.1 : le point de départ de l’anthropologie théologique balthasarienne, l’événement pascal   187
5.2.2 : Dieu se révèle avec la compréhension de l’humanité (théologie des pères grecs)…….. 188
5.2.3 : l’égalité des personnes humaines en Dieu : l’existence duelle de l’humain ………..… 190
5.3 : Les personnes du drame : les personnes dans le Christ ………………………….……… 192
5.3.1 : les personnes théologiques et la "constellation christologique" de la mission ………..  194
5.3.2 : la réponse de la femme et l’unité duelle de l’homme et de la femme ……..………….. 197
5.3.3: la position christologique de la femme : de la personne individuelle à l’aspect social
           du nouvel Adam .............................................................................................................. 199
5.3.4 : les prolégomènes à la mariologie : le fiat "personnel" de la Mère du Seigneur ………. 200
5.3.5 : le Christ Jésus, icône de la Trinité et icône de l’Humanité ……...……………………. 201
5.3.6 : Marie et le ministère de Pierre ………………………………………………………… 202
5.4 : L’interprétation théologique : une théologie en acte ……………………………..............203
5.4.1 : l’Apocalypse comme action du Christ : une interprétation théologique ……….……. . 204
5.4.2 : la préhistoire d’Israël et l’Événement Jésus-Christ ………………………….................205
5.5 : Le dénouement : la dimension trinitaire de l’événement Jésus-Christ …..……………… 206
5.5.1 : une prise-de-position théologique au sujet de Jésus …………………………..………. 207
5.5.2 : la dimension trinitaire en Jésus …………………………………………………………208
 
 
SIXIÈME CHAPITRE : La femme et le ministère selon la N.A. /Théologique                      
 
6.1 : La Théologique : vérité du monde ………..……….......................................................... 217
6.1.1 : l’acte de conscience : une question existentielle………................................................. 217
6.1.2 : l’acte de jugement sur la vérité par le sujet conscient …………...………………......... 218
6.1.3 : la vérité du sujet comme condition de liberté ………………………............................ 219
6.1.4 : un pont entre la scolastique et la pensée moderne : la co-incidence..............................  220
6.1.5 : l’acte de dévoilement conscient ou l’intelligence confessante ………………………..  221
6.2 : Le fiat de Marie et de Jean, aux fondements du ministère pétrinien.................................. 222
6.2.1 : la dimension trinitaire de l’événement Jésus-de-Nazareth (eschaton)............................ 223    
6.2.2 : la dimension trinitaire de l’ordination sacerdotale ………………………………...       224        
6.2.2.1 : Marie, mère de l’Église ( première disciple) …………………................................    224
6.2.2.2 : l’Esprit-Saint : le ministère et le charisme.................................................................... 226
6.2.3 : la dimension trinitaire de l’ordination sacerdotale …………..……..............................  227
6.2.3.1 : le ministère ecclésial et le consentement marial …………………............................. 228
6.2.3.2 : la dimension trinitaire de l’ordination sacerdotale,  une théologie en acte ...……….  230
6.2.3.3 : la dimension trinitaire, absente du discours en théologie du ministère ………….….  231
6.2.3.4 : l’implication trinitaire du service sacerdotal : le véritable sens de la mission …….    232
6.2.4 : Épilogue ………………………………………………………………………………. 233
 
 
PARTIE III - SEPTIÈME CHAPITRE : De la haute dignité de la femme à la femme-prêtre,Marie, symbole réel d’Israël  
 
7.1 : De la haute dignité de la femme ………………………………………………………..   244
7.1.1: la relation-fidélité de Dieu envers son peuple (première alliance) ……………………   245
7.1.2: la mission "personnelle" comme intégration à la "personne" du Christ. ………………. 246
7.1.3: le couple au sein de la Trinité : le Logos archétype des deux sexes……………………. 247
7.2 : La question de la femme prêtre chez Hans Urs von Balthasar ………………………….. 248
7.2.1 : la provenance du texte et son introduction ....................................................................  249
7.2.2 : la perte de l’élément féminin en philosophie, un oubli désastreux …………………… 251
7.2.3 : la féminité comme essence et nature de l’Église visible ……………………………… 252
7.3 : Réflexions sur la prêtrise de la femme (1996) …………..................................................  254
7.3.1 : les considérations préliminaires ……………………………………………………..… 255
7.3.1.1: la perspective féministe sociologique ………………………………….…………….. 255
7.3.1.2. la succession apostolique, une Loi divine …………… …………………………….. . 256
7.3.1.3. la libération de la femme par le Christ, selon la NouvelleAlliance. …………………. 256
7.3.1.4. l’inward et l’outward du ministère ordonné  …………………………………….…... 257
7.3.2 : les considérations théologiques et la masculinité du Christ  ………………………..… 258
7.3.2.1. l’inward et l’outward du sacerdoce du Christ …………………………………….….  259
7.3.2.2. la distance balthasarienne avec le sens patriarcal de la modernité…………………..   260
7.3.2.3. l’intégration de la théologie mariale ………………………………………………  . . 261
7.3.2.4. l’objection de la subordination de la femme/ la Nouvelle Alliance …………………. 261
7.3.3 : la prêtrise dans l’Église …………………….......................... ......................................   262
7.3.3.1 : l’enfantement et son rôle spécifique …………........................................................  .. 262
7.3.3.2: le sacrifice de Marie…………..................................................................................  .. 264
7.3.3.3 : sacerdoce interne (inward) et sacerdoce externe (outward) du sacrifice du Christ       265
7.4 : La tradition ininterrompue et la question de l’ordination de la femme ………………..  . 266
7.4.1 : la prémisse à la question …………...............................................................................   267
7.4.2 : l’essence et la nature de l’Église du Christ ................................................................... . 268
7.4.3 : la problématique de la représentation ministérielle .......................................................  269
7.4.4 : la continuité avec les origines : représentation et présence sacramentelle ……………  271
7.4.5 : l’ambivalence de la représentation ministérielle : grâce sacerdotale (ecclésiale)
           et fonction ministérielle ecclésiale (service) …………………… ……………………   271
7.4.6 : la féminité et la surestimation de la masculinité..... .. …………………………………  273
7.4.6.1 : la féminité-peuple d’Israël et l’ecclésiologie ministérielle ………………………….  273
7.4.6.2 : la surestimation de la masculinité ..............................................................................   275
7.4.7 : l’intégration du fiat marial à la dimension trinitaire du ministère sacerdotal …………. 275
7.5 : Le ressourcement de la vie spirituelle (von Speyr et Hans Urs von Balthasar) ……         276
7.5.1 : la conversion balthasarienne à la médiation maternelle de Marie (Vermittlung) …….   276
7.5.2 : la réceptivité spirituelle de la « Vermittlung », clé herméneutique de l’œuvr  vonspeyrien et balthasarien ..........................................................................................    278
 
 
CONCLUSION                                                                                                                           287
ÉPILOGUE  Dernière prière de Jésus, matrilinéarité juive et  Psaume 22                                 312
BIBLIOGRAPHIE                                                                                                                       319
ANNEXE 1: Expérience personnelle et méthodologie de l’esthétique théologique                   337
ANNEXE II: Lettre ouverte à l’Église                                                                                        339